14 août 2016

Mon itinéraire en Islande

Quelque part dans la péninsule de Snaefellsnes
Mes deux semaines à parcourir l'Islande en entier, sur la route circulaire (route 1) sont terminées. J'avais planifié un peu au hasard en réservant des hôtels un peu plus loin sur la route pour chacune des soirées. Je présente donc mon itinéraire de ces deux semaines et je reviendrai plus en détails sur chacune des journées un peu plus tard.

Le principal constat : il faut beaucoup plus de temps pour explorer le nord que le sud, en raison des nombreux fjords. Les routes sont sinueuses, souvent en terre, et il est impossible d'aller bien vite.

Jours 1-2 : Reykjavik

Deux ou trois jours suffisent pour bien visiter la capitale, dans la mesure où on se donne le temps d'apprécier, sans se presser.

Jour 3 : Inside the Volcano (Thrihnukar)

Il faut prévoir au moins une demi-journée pour cette aventure qui nous mène dans le cratère d'un volcan.

27 juillet 2016

Départ pour l'Islande



Voilà venu le moment de repartir à l'aventure. Cette fois, c'est l'Islande qui se trouve au programme. Le petit pays, qu'on peut parcourir en moins de 20 heures en faisant le tour de la route circulaire, a une panoplie de paysages grandioses à offrir.

Deux semaines, ça me paraissait énorme au point de départ. Mais maintenant que j'ai (plus que) commencé à planifier l'itinéraire, ça me semble peu.

Devant la pénurie rapide de logements et de chambres d'hôtel, j'ai opté pour la stratégie de réserver des lits un peu plus loin sur le chemin chaque jour, en espérant que ce soit réaliste.

Voici donc l'itinéraire, en fonction de mes arrêts planifiés pour la nuit. Pour le reste, je verrai une fois sur place.

Il faudra donc compter quelques jours à Reykjavik, la capitale, pour prendre le temps d'arriver. Je dormirai ensuite plus au nord, à Budardalur, puis à Thorfinnsstadir. Dalvick et Akureyri m'attendent ensuite, avant les fjords de l'est, à Skorrastadhur et à Faskrudsfjördur.

Au sud, j'ai réservé à Hof et à Hella avant de planifier un retour à Reykjavik.

Est-ce que ça tient la route? Je verrai bien. À tout le moins, on me dit qu'il y a énormément à voir au sud. Peut-être aurais-je dû prévoir plus de temps dans cette région. Au pire, j'y retournerai...

25 juillet 2016

Collations et produits du terroir aux îles de la Madeleine

Fromagerie au Pied-de-Vent

Les restaurants des îles de la Madeleine offrent déjà une grande quantité d'options pour manger, mais il y aussi une flopée de petits commerces pour prendre une collation ou pour se procurer quelques produits à ramener à la maison.

La Fromagerie du Pied-de-vent (149, chemin de la Pointe Basse, Havre-aux-Maisons), à Havre-aux-Maisons, fabrique cinq fromages pour tous les goûts. On peut d'ailleurs nous y expliquer comment ils sont fabriqués. Il s'agit d'une des sept ou huit premières fromageries artisanales au Québec.

Pour les amateurs de pâtes plus fermes, les fromages Art Senau et la Tomme des demoiselles sont vraiment excellents.

10 juillet 2016

Où manger aux îles de la Madeleine?

Le comptoir chez Gourmande de nature

J'ai visité les îles de la Madeleine en mai. Début juillet, je n'avais pas encore perdu tout le poids que j'avais pris à bien manger là-bas.

J'exagère à peine. Les occasions de se gaver et de goûter les produits du terroir sont nombreuses dans l'archipel. Je vous en propose quelques-unes, mais il ne s'agit que des endroits que j'ai visités. Il n'y a pas de doutes que vous saurez trouver encore plus de bonnes adresses pour casser la croûte. Par exemple, on me souffle que la Pizza d'la pointe (86, route 199, Havre-aux-Maisons) fait la meilleure pizza des îles. Je n'ai pas eu la chance d'en manger.

Le Café d'chez nous (197, chemin Principal, Cap-aux-Meules) est une option intéressante pour déjeuner. Le décor est sympathique, le lieu est facile à trouver et les bagels sont excellents. C'est une option santé pour commencer la journée, mais les gros appétits devront faire un choix judicieux. Les portions ne sont pas immenses.

Le Café d'chez nous

Bagel au Café d'chez nous

2 juillet 2016

Le détour vers Mandalay

Palais de Mandalay
Mandalay, quelque part vers le nord de la Birmanie, est une grande ville qui, à première vue, possède bien peu d'atouts. Elle constitue néanmoins un point de départ idéal pour quiconque veut explorer le nord. Des principales villes attractions, Bagan et le lac Inle, elle se trouve à environ 10 heures d'autobus. De Yangon, beaucoup plus au sud, elle n'est qu'à 9 heures grâce à la nouvelle autoroute.

Nous avions opté pour le service de bus de première classe. Conseil : apportez des vêtements chauds. La climatisation est très forte. Même avec les couvertures fournies, j'avais froid. Apportez aussi des bouchons pour les oreilles. Mais même avec les bouchons, il était impossible de couvrir les tonitruantes chansons diffusées sur la télévision du bus.

À noter qu'une escale était prévue à mi-chemin et que pour des raisons de sécurité, tous les passagers devaient descendre. Tant pis pour le somme. Il sera forcément interrompu.

L'arrivée à Mandalay se fait en milieu de nuit. Les chauffeurs de taxi nous assaillent évidemment et c'est un peu le chaos. La meilleure stratégie, comme toujours, demeure de se diriger vers la sortie de la gare et, au pire, de héler un taxi où nous ne sommes pas captifs. Nous avons tout de même obtenu un bon prix et on nous a menés à un hôtel que nous avions sélectionné dans le Lonely Planet.