9 mars 2015

La Linea de la Concepcion ou Gibraltar?

La Linea de la Concepcion
Un des dilemmes auxquels j'ai été confronté dans ma volonté de visiter Gibraltar a été de décider si je devais me rendre directement à Gibraltar et y trouver un endroit pour dormir ou si la petite ville espagnole de La Linea de la Concepcion offrait plus d'avantages.

D'un côté, les auberges de jeunesse ne sont pas légion à Gibraltar. Le prix pour une nuit y était aussi assez élevé. Et à moins de prendre un traversier qui arrive directement dans le port de Gibraltar, il faudra transiter par des villes espagnoles de toute façon.

D'un autre côté, des auberges de jeunesse à La Linea de la Concepcion? Pas vraiment! On peut néanmoins trouver des chambres à occupation simple ou double pour un prix relativement raisonnable. Il ne faut pas trop tarder, par contre, parce que les chambres s'envolent rapidement.


J'ai essayé La Esteponera, où on ne parle pas un anglais très élaboré. La chambre sentait la cigarette et le lit, lire le matelas, était très, très vieux.

Le lendemain, j'ai opté pour Hostal Paris, où le service était de loin meilleur. On n'avait aucune inconvénient à ce que je réveille le réceptionniste à 5 h du matin pour qu'il m'appelle un taxi.

Il ne faut pas plus de 15 minutes à pied pour atteindre la frontière de Gibraltar, un trajet qui se fait très bien de jour mais qui pourrait inquiéter certains voyageurs en solo en soirée. Je ne me suis toutefois jamais senti en danger de m'y promener à la noirceur.

Autre point important : la plupart des restaurants ferment très tôt autant d'un côté de la frontière que de l'autre. Moi qui croyais que les gens mangeaient tard en Espagne, j'ai attrapé un sandwich de peine et de misère en arpentant les rues vers les 21 h à La Linea.

Si je devais le refaire, j'opterais probablement à nouveau pour La Linea de la Concepcion. Il est d'ailleurs plus facile de quitter la ville en transport en commun que de quitter Gibraltar.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire