4 octobre 2015

Un cours de cuisine au Cordon bleu de Paris

La vue à partir du restaurant Le Ciel de Paris
Pour notre dernière journée complète en sol français, il nous fallait quitter Mulhouse en matinée pour rentrer à Paris. Nous sommes donc montés dans le TGV en espérant qu'il n'y ait pas de retard majeur cette fois-là.

Grâce aux prises de courant près des bancs dans le TGV,  nous avons pu travailler pendant le trajet en branchant nos ordinateurs. À la gare de Lyon, un chauffeur nous attendait pour nous conduire à l'Hôtel Pullman, où nous passerions la dernière nuit du voyage. L'hôtel est situé dans la Défense et, s'il semble un peu difficile à trouver pour les chauffeurs de taxi, il est situé avantageusement pour obtenir une jolie vue.

Ma chambre était au 18e étage et offrait le wi-fi, la douche simulant la pluie, une station pour iPod et un bureau de travail. Sans être immense, la chambre était disposée de façon à maximiser le confort.

Le repas nous était offert au restaurant du deuxième étage, où la cuisine est équipée d'un four tandoor. Le cuisinier Jean-Pierre Corbillet nous a d'ailleurs raconté à quel point il aime expérimenter avec les saveurs asiatiques. On nous a notamment mentionné que ce restaurant récoltait la meilleure note des restaurants de route de la Défense.



La chambre à l'hôtel Pullman la Défense
Le repas était effectivement succulent, mais ce sont les présentoirs à desserts qui ont retenu l'attention de ma dent sucrée. Le directeur de l'hôtel nous racontait que les clients qui prétendent ne plus avoir faim changent souvent d'idée en apercevant les sucreries. Et y'a de quoi : tarte aux framboises, tarte aux citrons, tarte au chocolat, gâteau à la figue, mille-feuille au caramel et à la fleur de sel et boule à la ganache au chocolat... Hmmm!

Les desserts à l'hôtel Pullman la Défense

Après le repas, nous avons passé en coup de vent dans la Défense pour prendre un peu d'air avant de nous diriger directement au Cordon bleu pour notre cours de cuisine. Tous fatigués, nous nous sommes laissés conduire dans le métro sans poser de questions.

Le Cordon bleu, c'est la plus vieille école de cuisine de Paris. Elle célèbre ses 120 ans cette année et compte parmi ses plus célèbres élèves la renommée Julia Child. On trouve des Cordon bleu dans 20 pays, dont le Canada, et les élèves proviennent de 90 nationalités différentes.

Là, on sent qu'on se trouve dans une vraie cuisine. Tous les instruments nécessaires sont bien disposés et les surfaces de travail sont bien organisées. Puisque les huit blogueurs de l'expérience France Festive sont réunis, nous cuisinons des plats d'Alsace, d'Aquitaine et de Nantes. En ce qui
nous concerne, on nous met en charge du canard aux quetsches et aux champignons pendant que Catherine, qui arrivait de Bordeaux, attendait son tour pour brûler le foie gras au chalumeau.

Cours de cuisine au Cordon bleu de Paris
Au final, nous avons amorcé la cuisson du canard, préparé les champignons et les quetsches et coupé les patates en savonnettes. On nous a aussi appris à faire des bouquets d'épices et nous avons préparé la sauce qui accompagnerait le canard. Merveilleux.

À la fin de l'exercice, nous sommes retournés à la salle à manger où on nous a servi chacun des plats que nous avions cuisiné, soit du foie gras brûlé au chalumeau, des gambas poêlées, un filet de bar étuvé au beurre demi sel, et bien sûr notre canard aux questches. Le repas était accompagné de vins présentés par le sommelier Franck Ramage. Mon préféré a sans doute été le vin de paille.

Rassasiés, nous sommes partis vers le Ciel de paris, un restaurant situé au sommet de la Tour Montparnasse. La vue sur la ville y est sublime et nous nous sommes retrouvés dans un coin tranquille pour un dernier verre de champagne. Sur le coup de minuit, la Tour Eiffel s'est illuminée et nous nous sommes lancés contre la fenêtre pour tenter d'obtenir les meilleurs photos de cette vue imprenable.

En taxi, nous sommes rentrés pour une courte nuit avant le départ pour Montréal.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire