28 janvier 2012

Des milliers de questions

Un baptême. Des funérailles. Quantité de boulot à abattre. Il en reste des choses à faire avant d'enregistrer mes bagages à l'aéroport de Burlington.

Et pourtant, je passe mon temps à me poser des questions insignifiantes. Est-ce que je me ferai couper les cheveux à l'étranger, ou je rase tout? (Insignifiantes, je disais!) Je la trouve où, la carte pour m'orienter dans Osaka? Il y a un guichet automatique à l'aéroport de Petra? Il fera assez froid pour que j'aie besoin d'occuper beaucoup d'espace bagage avec un manteau très chaud? J'amène mon sac de couchage ou pas? J'annule ou je suspens mon service cellulaire? Acheter la passe d'autobus pour la Nouvelle-Zélande ou se débrouiller une fois sur place? Elle est où la forêt de Jean Charest à Adélaïde? Est-ce qu'Olivier restera à l'Académie une autre semaine? (On est chauvin ou on ne l'est pas) Comment faire pour me débrouiller si on m'a dit de ne jamais parler aux étrangers?

Et il y a tous ces gens qui souhaitent me voir avant mon départ, alors qu'il reste tellement à faire. Faudra peut-être se rabattre sur Skype pour satisfaire tout le monde.


Heureusement, il y a ces âmes charitables qui arrivent avec des suggestions. Vicky et Daniel, qui m'ont signalé l'existence d'une passe de train pour étrangers au Japon. Marie Eve, qui me rappelle de me grouiller pour l'acheter avant de partir. Louise, qui me rassure sur la possibilité d'obtenir un visa pour la Chine directement à Hong Kong.

Ha oui! Il y a ça aussi. Revoir l'intinéraire, déjà, pour limiter les embêtements. Et voir à ce que les trajets en avion demeurent abordables, même si je m'improvise girouette ou alouette. Le plan A, de relier Sydney à Osaka, cède désormais la pas au plan B : Sydney-Hong Kong. Mais pas question de négliger le pays du soleil levant pour autant. On verra combien de fois ça changera avant que j'en arrive là.

Astuce
Celle-là est beaucoup trop simple. Mais quand même. Il me semble impossible d'arriver à quoi que ce soit sans un système de listes. Liste de choses à faire. Liste de trucs à mettre dans le sac à dos. Liste des cartes de crédits, comptes en banque et autres ressources financières. Mais surtout, liste des trucs à acheter avant le départ. Soyez plus brillants que moi et ajoutez immédiatement ces objets sur votre liste des trucs à emporter, également. J'ai multiplié les notes griffonnées à gauche et à droite et j'ai maintenant la hantise d'oublier un machin important sans l'avoir noté sur la bonne liste. Probablement pour rien...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire