30 novembre 2013

Les autobus du Pérou


Sur la route vers Arequipa.
Les touristes utilisent traditionnellement deux moyens de transport à l'intérieur du Pérou. Les vols intérieurs sont souvent peu dispendieux et permettent de lier deux villes éloignées comme Lima et Cusco en un temps raisonnable.

Pour les autres, l'autobus demeure le moyen le plus économique. Pour les longues distances, on pourra voyager de nuit, ce qui nous permettra d'économiser sur une nuit d'hébergement et sur un ou deux repas.

La compagnie la plus connue est Cruz del Sur. C'est celle qui obtient le plus souvent l'approbation des touristes. Plus dispendieuse, elle offre un plus grand confort et une bonne sécurité. Tous les bagages sont enregistrés avant d'être placés en soute. Les repas sont acceptables et on se permet même de jouer au Bingo pendant le trajet. On peut aussi faire sa réservation en ligne.

J'ai effectué le trajet entre Lima et Arequipa (environ 150 soles) avec cette compagnie sans avoir le moindre reproche à formuler. Les sièges s'inclinent amplement pour former des lits confortables la nuit. Nous avons toutefois atteint notre destination avec un léger retard.

Une autre compagnie populaire est Oltursa. Un peu moins chère, elle offre aussi une variété de sièges, entre le demi-lit et le siège dont le dossier ne se baisse pas. Les bagages y sont aussi enregistrés.


Des amis qui l'ont utilisée ont connu des retards appréciables dans leur horaire. J'ai personnellement testé Oltursa entre Arequipa et Cusco (environ 100 soles) après avoir acheté mon billet en ligne. Si nous sommes arrivés à l'heure, c'est uniquement en raison de la conduite frénétique du chauffeur. Vitesse et coups de volants ont été à l'honneur toute la nuit, ce qui nous a valu quelques réveils en sursaut. La nourriture n'était pas particulièrement succulente non plus.

Les commentaires reçus sur la plupart des autres compagnies, et ceux qu'on peut lire en ligne, sont plutôt négatifs. Vols, fraude, conduite dangereuse sont tous au nombre des plaintes formulées. Il faut aussi savoir que les compagnies qui chargent les plus bas prix ont parfois tendance à embaucher des chauffeurs moins compétents puisqu'ils les paient forcément moins cher.

Enfin, mon épopée à bord d'un autobus de Tour Peru s'est bien déroulée entre Cusco et Copacabana (90 soles) en Bolivie. Nous avons été totalement pris en charge pour traverser la frontière. Toutefois, une ceinture de sécurité était impossible à boucler. Le service à bord était aussi inexistant.

Alors avant de choisir, avec la sécurité en tête, il importe de lire les commentaires qu'on peut trouver et de s'informer convenablement. Le plus bas prix n'est pas toujours la meilleure option.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire