30 septembre 2014

Belgrade au petit matin

Belgrade
Belgrade (On remarque un brin de murale en haut a droite)

La première impression de Belgrade, capitale de la Serbie, est plutôt austère. Comme à Sarajevo, la gare et le terminus sont situés côte à côte. Ils sont dans un secteur qui n'est pas particulièrement joli.

Je suis descendu du bus entre 5 h 30 et 6 h du matin. Le soleil était à peine levé. La fraîcheur, elle, n'avait pas encore tombé. Déjà, les transporteurs publics sillonnaient les rues. Il y avait déjà beaucoup de quidams dans ces rues. Étonnant pour quelqu'un qui n'a pas l'habitude d'être debout aussi tôt.

J'ai marché jusqu'à passer devant le ministère de la Défense, Une partie du bâtiment est laissé en ruines, endommagé qu'il est à la suite des bombardements des années 1990. Dans une ville où tout semble avoir été reconstruit, cette cicatrice du passé a de quoi surprendre.

Je suis arrivé à mon auberge, la Belgrade Eye, alors que tout le monde dormait. J'ai rarement vu un aussi mauvais accueil. Quand on a réalisé que j'avais réservé un lit pour le soir même, on m'a dit de repasser vers midi. On ne m'a pas offert de laisser mes bagages, d'utiliser l'internet ou la salle de bain, ou d'utiliser la cuisine commune. Revenez plus tard, point.

J'ai finalement obtenu la permission de laisser mes sacs en consigne et d'utiliser la toilette. Pas permis de prendre une douche par contre.

Je suis donc parti errer dans Belgrade pour constater que le vieux centre historique est relativement petit.

Il y a des murales un peu partout. Les parcs et les petits espaces verts sont aussi nombreux. À 6 h 30, on s'assoit dans un parc et on regarde les gens qui promènent leur chien. Ça fait sourire.

La principale attraction, c'est sans aucun doute la vieille forteresse, dans le parc Kelemegdan. Difficile de la manquer. De là, la vue sur la rivière, et en partie sur la ville, est particulièrement jolie. Le parc est notamment l'objet d'expositions de photos et on y trouve quelques stands de vendeurs de babioles. Un musée militaire peut aussi y être visité.

Je m'y suis attardé longtemps avant de retourner à mon auberge pour m'enregistrer et demander ce qu'il y a à voir dans cette ville. Réponse : pas grand-chose.

Dans le parc Kalemegdan, Belgrade.

Près de l'entrée du musée militaire de Belgrade.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire