10 janvier 2016

La réserve de Sian Ka'an

Bioséserve de Sian Ka'an
La réserve de Sian Ka'an est située à une dizaine de kilomètres au sud de Tulum. Elle est considérée par les Nations unies comme un site du patrimoine mondial. Selon la description qu'en fait le Lonely Planet, on peut y trouver des singes, des renards, des ocelots, des pumas, des crocodiles, des aigles, des tapirs, des crabes, des jaguars et une centaine d'espèces d'oiseaux.

Convaincu, j'ai décidé de passer par l'intermédiaire des Community Tours Sian Ka'an pour m'y rendre. On m'offrait deux options, soit celle de voir principalement la nature et les animaux, et l'autre, semblable, permet d'ajouter une visite sur le site de ruines.

Considérant que j'avais l'intention de voir des ruines un peu partout dans le Yucatan, j'ai choisi l'option la moins dispendieuse, celle qui ne compte pas les ruines. Il en coûtait 1485 pesos.

La compagnie nous cueille le matin à notre hôtel et nous emmène ensuite à ses bureaux pour le paiement. La visite est offerte en plusieurs langues. Les visiteurs que nous étions avions été séparés entre un groupe francophone et un groupe anglophone.


Nous nous sommes arrêtés dans un restaurant pour signer quelques documents, moment auquel notre guide nous a aussi énuméré les animaux que nous pourrions voir. Avec un peu de chance, il n'était pas impossible de croiser des lamantins.

En bateau, nous sommes partis sur le lac et avons emprunté plusieurs canaux. Les mayas qui les avaient construits dissimulaient toujours l'entrée pour qu'il soit plus difficile pour l'ennemi de les trouver.

Bioréserve de Sian Ka'an
Bioréserve de Sian Ka'an
Nous nous sommes quand même arrêtés sur le site d'une construction maya qui servait probablement au commerce. Nous sommes entrés à l'intérieur et avons vu de miniatures chauve-souris suspendues au plafond.

De là, nous avons sauté dans le canal, en portant notre ceinture de sauvetage, et nous nous sommes laissés dériver pendant plus d'un kilomètre. C'était probablement le moment le plus intéressant de toute la visite.



Nous sommes remontés dans le bateau et avons fait une tournée sur le lac. À part quelques aigles, aucun autre animal ne s'est pointé. On nous a raconté que les lamantins étaient probablement ailleurs parce qu'ils préfèrent l'eau peu profonde. Ce jour-là, l'eau était beaucoup plus haute qu'à l'habitude en raison des fortes pluies des semaines précédentes.

Nous avons donc repris la route et sur le chemin du retour, nous avons pu apercevoir un crocodile et un grand héron. On nous a emmenés tout près de la mer des Caraïbes avant de rebrousser chemin.

Nous sommes rentrés pour terminer la journée au restaurant, où le repas était inclus. On nous a servi notre choix de repas, du poulet cuit dans une feuille de banane en ce qui me concerne, le tout accompagné de jus d'hibiscus.





Derrière le restaurant, une volière avait été aménagée. Il s'agit d'un projet qui n'en est qu'à ses débuts pour attirer les touristes qui voudront voir des dizaines d'espèces de papillons.

En fin de journée, on nous a ramenés à notre hôtel.

De mon côté, je suis retourné explorer la ville de Tulum là où la population locale se retrouve, notamment dans un grand parc où les enfants jouaient au soccer. Il est vrai toutefois qu'en dehors de l'avenue principale, il n'y a pas grand-chose à voir.

En ce qui concerne l'expédition dans la réserve de Sian Ka'an, je ne crois malheureusement pas que ça valait le prix que j'ai payé. Si vous décidez d'y aller, n'oubliez surtout pas la crème solaire, un chapeau et votre maillot de bain.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire