19 mars 2012

Conduite un peu gauche

Great Ocean Road, Gibson Steps
Lundi soir. Fin de road trip. Prêt pour un autre type de road trip, mais un peu fatigué d'avoir conduit pendant quatre jours. Pauvre petit moi, comme dirait le regretté Sol.

Non, je n'ai pas causé d'accident en conduisant à gauche... mais à droite. La voie de gauche, mais le volant à droite.

Vendredi, j'ai pris possession d'une rutilante Holden Cruze bleu métallique, toit ouvrant, air conditionné, sièges en cuir, vitres électriques, et trop de boutons sur le volant. Pas mal quand même pour la bagnole la moins chère de Melbourne.

Avec un Français et une Allemande, j'ai pris la Great Ocean Road, passant de Melbourne à Geelong, Torquay, Lorne, Apollo Bay, Cape Otway et Warrnambool. Sauf de la pluie chaque fois que nous sortions de la voiture vendredi, le reste du week-end a été parfait. De soleil en soleil. De toit ouvrant ouvert en toit ouvrant ouvert.



Vrai, j'ai plusieurs fois actionné les essuie-glaces plutôt que les clignotants. J'ai souvent cherché le bras de transmission à droite. Et je me suis engagé une toute petite fois, très tôt le matin, dans la voie de droite au lieu de la voie de gauche. C'est que ça devient mêlant.

Tous sont toutefois rentrés sains et saufs à leur destination respective. Vendredi, les plages étaient à l'honneur. Samedi, nous avons croisé des koalas dans leur habitat naturel, en plus de voir les célèbres Twelve Apostles.

En soirée, nous avons retrouvé des Françaises qui logeaient à la même auberge que nous à Melbourne. À sept, nous sommes partis pour les Grampians, de jolies montagnes. Le soir, en descendant d'une de ces montagnes, les kangourous étaient partout le long de la route sinueuse. Danger! Mais rien n'est arrivé. Et aujourd'hui, au retour vers notre point de départ, nous nous sommes arrêtés à Ballarat, dans un sanctuaire d'animaux où j'ai pu toucher un alligator, un koala, des kangourous, et un wombat.

Me séparer de mes amis voyageurs après quatre jours aussi intenses a été déchirant. Mais chacun doit aller son chemin.

Je pars demain très tôt (6 h 30) dans un autobus qui prendra trois jours à arriver à Sydney. En chemin, nous visiterons des montagnes, de même que la capitale de l'Australie, Canberra.

Cette fois, je ne conduis pas.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire