25 mars 2012

Road Trip au carré

The Three Sisters, Blue Mountains, Australie
On est quel jour? Dimanche? Lundi? Le 24? 25? Sais pu!
Le temps file à une vitesse folle, mais demeure suspendu à la fois. Très étrange. Quand on s'amuse... et qu'on n'est assurément pas prêt à revenir... J'ignore si je pourrais tenir le rythme pendant des années, mais je ne crains pas du tout de devoir abandonner avant la fin des six mois que j'ai prévus.

La dernière semaine a été particulièrement intense. Et il importe de s'accorder du temps pour se poser, parfois. J'y verrai d'ici une semaine.

Après un road trip sur la Great Ocean Road, celui entre Melbourne et Sydney a été tout aussi unique. Précisément 24 voyageurs dans un autobus pendant trois jours, ça crée des liens. Nous sommes passés d'un des points les plus au sud en Australie à la plage la plus longue du pays. De là, nous avons grimpé au sommet de la plus haute montagne australienne avant de faire une pause au parlement à Canberra. 

Même si tous les voyageurs avec qui je me suis amusés se sont dispersés dans les auberges de Sydney, nous gardons contact et tentons de nous retrouver tous les jours pour une activité. Cinq d'entre nous sommes d'ailleurs allés aux Blue Moutains aujourd'hui. Elles doivent leur nom à l'évaporation qui s'échappe de l'eucalyptus. C'est le grand Canyon de l'Australie. On y trouve notamment un monorail incliné à 50 degrés... C'est quelque chose.

Au retour, nous avons partagé une pizza au kangourou et aux canneberges avant de passer la soirée au pied de l'Opéra de Sydney.

J'ai maintenant réservé mon auberge à Hong Kong, où les endroits pour dormir ne sont pas tellement nombreux si on cherche un dortoir. Il me reste à planifier le reste de mon temps en Chine et au Japon pour faciliter l'obtention des visas.

J'ai toujours l'impression de lancer toutes mes économies par les fenêtres, mais je continue d'espérer que l'Asie sera plus rentable. Je n'ai en fait pas regarder l'état de mon compte en banque depuis que j'ai quitté le Québec... Et il ne faut pas.

Astuces
- Pour ceux qui souhaitent réserver des auberges en ligne, hostelbookers et hostelworld sont les deux sites les plus populaires. Si hostelworld est plus convivial, il charge des frais de 2 $ pour chaque réservation... à moins d'obtenir une carte or, au coût de 20 $, qui annulera tous les frais de surcharge pendant un an. Pour un tour du monde, ça devient rentable assez rapidement.

- Parlant de surcharge, la plupart des auberges ajoutent entre 2 et 3 % à votre facture si vous payez par carte de crédit. Il faut savoir que votre institution bancaire ajoutera des frais de toute façon pour une transaction au guichet automatique. Les deux modes de paiement ont donc tendance à s'équivaloir.

- Pour connaître une nouvelle ville, le moyen le plus facile est souvent de suivre un tour guidé gratuit. On en trouve dans plusieurs villes à travers le monde. Ils sont généralement offerts par des étudiants ou de jeunes adultes qui ne sont rémunérés que par le pourboire que vous accepterez de leur verser selon votre appréciation du tour. N'hésitez pas à leur demander s'il existe des moyens de voyager à peu de frais dans le transport en commun. Ils connaissent toutes les astuces pour économiser sur le prix des trains, trams, autobus ou metros. Ils sauront aussi vous pointer les événements qu'il ne faut pas manquer pendant votre séjour.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire