21 février 2012

Burgers, weeds and bitches!

Hollywood Boulevard, avec mention spéciale
pour Raymond Vincent.
Déjà presque le temps de quitter Los Angeles, où mon escale était vraiment de très courte durée. Les vacances sont finies. En avant l'aventure!

La ville des anges, peu impressionnante, quoique séduisante pour son soleil, se résume à trois mots en ce qui me concerne : burgers, weeds et bitches.

Parce qu'il n'y a rien comme les rencontres impromptues pour nous remettre les idées en place.

Comme je n'avais pas tellement envie de me retrouver dans une mer (!) de touristes et que je ne souhaitais pas remplir mon horaire de mille activités, j'ai passé la journée à marcher de Venice Beach à Santa Monica, avec un petit tour en ville par la suite.

Au dîner, j'ai croisé deux jeunes Américains qui ont amorcé la discussion. Premier conseil : manger un burger au restaurant In & Out. Un must à faire en Californie pour tout visiteur. Pas la promenade sur Hollywood Boulevard. Pas l'excursion dans Beverly Hills. Pas un match des Kings. Un burger! Z'étaient bien drôles, les jeunes.



Comme deuxième conseil : aller consulter un « médecin » qui offre ses services sur la plage et qui donne des prescriptions pour de la marijuana thérapeutique. « Get high on the beach, get hungry, and then, get a burger at In & Out. It'll be the best burger of your life... »

Hum! Tout un conseil. Mais je vais y réfléchir encore un brin. Permettez? Au moins, m'ont pas recommandé « Botox on the beach »

Et que dire de ce phénomène rencontré dans le bus conduit par le coloré (!) Zeus? Sa copine, la chauffeuse de l'autre autobus, les passagères... toutes des bitches. On ne peut pas dire qu'il était nuancé, le monsieur.

Welcome in Los Angeles!

Dans un autre ordre d'idées, salutations à Caroline, que je n'avais pas vue depuis au moins 12 ans, que j'ai retrouvée sur Hollywood Boulevard, le temps d'un café.

Maintenant, je ne sais pas quand j'aurai accès à internet de nouveau, au pays des kiwis. Il se peut que je doive me rendre dans un McDonald's (yuk!), où le wi-fi est gratuit, pour prendre mes messages.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire