31 janvier 2013

La route vers Hollywood

En quittant Death Valley, j'ai voulu m'arrêter dans une ville fantôme. J'avais choisi Ballarat, qui se trouvait sur ma route. Mais il semble qu'il faille se renseigner avant pour bien arrêter sa décision. Ballarat ne ressemblait à rien du tout. Moi qui m'imaginais presque dans un western américain.

Avant mon départ, j'avais découvert qu'un ami rencontré en Argentine se trouvait par hasard à Los Angeles. Quoi de mieux que les hasards? Il n'a fallu que quelques minutes pour fixer un rendez-vous pour le souper.

J'ai donc conduit une bonne partie de la journée pour atteindre Los Angeles. Et quoi qu'on en dise, la circulation près de la grande ville, c'est quelque chose. Surtout quand on n'est pas habitués à une autoroute à six voies.


Avec un peu de chance, j'avais trouvé une auberge de jeunesse, le Banana Bungalow West Hollywood, qui offrait un stationnement gratuit. Même que le souper et la bière étaient gratuits. Mais bah, j'avais déjà des plans... Jusqu'à ce que le hasard en décide autrement.

J'ai donc passé ma seule soirée à Los Angeles au bar de l'auberge à profiter du repas sans frais. Bien loin des stars de Hollywood.

Seule anecdote intéressante : quelqu'un qui partageait mon dortoir de six lits avait laissé sa brosse à dents DANS la douche, là où tout le monde peut l'utiliser pour récurer ce qu'il veut. Là où tout le monde se lave et produit des éclaboussures. Ce n'est tant la douche elle-même que ceux qui risquent de l'utiliser qui soulève des interrogations. Vous auriez utilisé cette brosse à dents, vous?


Aucun commentaire:

Publier un commentaire