13 mars 2013

Les dangers de l'Afrique du Sud

L'Afrique du Sud a cette réputation d'être un pays où le danger est omniprésent. Pour les touristes, à tout le moins. Sur le site du gouvernement du Canada, on recommande aux voyageurs de faire preuve d'une grande prudence. Doit-on vraiment s'inquiéter?

Je ne peux me prononcer sur les grandes villes que je n'ai pas visitées, comme Durban, Johannesburg ou Pretoria. Mais il ne semble pas y avoir de raisons de s'empêcher de visiter Le Cap.

À mon arrivée à mon auberge, située à un jet de pierre du très touristique secteur « Waterfront », les directives sont claires : ne jamais sortir seul après la tombée de la nuit, laisser passeport et portefeuille dans un casier bien verrouillé à l'auberge et prendre le taxi dès que le ciel perd ses teintes de bleu. On recommande aussi d'être très prudent en soirée dans le secteur de Long Street, où sont situés les bars.

Premier constat, comme partout ailleurs, il importe d'appliquer des mesures de sécurité de base. Attention aux pickpockets, attention aux effets de valeur comme les appareils photos, bijoux et autres. On recommande également de posséder un portefeuille relativement vide qu'on pourra refiler aux éventuels voleurs pendant que nos liasses reposent ailleurs.

À mon ami qui logeait à l'hôtel, on a conseillé de prendre un taxi même s'il se trouvait à distance de marche de sa destination et qu'il ne voyait aucun danger aux environs.


Ainsi devenons-nous plus nerveux à cause des rumeurs plus que des menaces réelles.

Vrai que sans le soleil, les Sud-Africains semblent disparaître. Les rues sont désertes. Personne à l'horizon. Il est donc facile de croire que personne ne volera à notre secours si un problème devait survenir. De là un léger inconfort de se retrouver seul au milieu d'une aussi grande ville.

Pour avoir sillonné les rues deux fois en fin de soirée, les poches et les mains vides, je peux affirmer que je ne me suis jamais senti menacé.

Il reste que pendant le jour, il faut faire attention à ceux qui tentent de nous soutirer de l'argent, notamment en nous facturant une somme démesurée pour un espace de stationnement.

Dans les plus petites villes, les rues se vident également très tôt. Les portières de voiture devraient toujours être verrouillées. Il est probablement plus sage de ne pas laisser monter ceux qui font du pouce ou de ne pas se rendre seul dans un township, ces espèces de bidonvilles. Et de négocier dans les marchés.

On dit qu'il faut aussi se méfier de ceux qui prétendraient avoir eu un accident pour vous forcer à immobiliser votre voiture. Nous n'avons toutefois pas été confrontés à cette situation.

Bref, l'Afrique du Sud ne m'a pas semblée plus dangereuse que n'importe quel autre pays que j'ai visité.

5 commentaires:

  1. Ouin. Toute est une question de bon sens hein?

    RépondreSupprimer
  2. Oui, mais le bon sens ne suffit pas à rester en sécurité partout. Dans ce cas-ci, c'était suffisant...

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup parcouru l'Afrique du sud et c'est vrai qu'il y a à certains endroit de l'insécurité, mais je n'ai jamais rien trouvé ou il ne m'es jamais rien arrivé de notable. :)

    Karine

    RépondreSupprimer
  4. Oui ce n'est pas parce qu’il ne vous est rien arrivé à vous en l'espace de quelques jours de vacances que ce pays n'est pas dangereux. Demandez aux expat' ou aux locaux si leur pays est vraiment safe. Les chiffres ne mentent pas et les 50 meurtres par jour dans ce pays n'ont pas été inventés.

    RépondreSupprimer
  5. Il ne m'est rien arrivé personnellement , mais j'ai été témoin d’agression en me promenant en taxi.Et à vrai dire lorsque l'on regarde bien autour de nous ,les gens du pays nous scrutent .

    RépondreSupprimer