5 janvier 2014

Arrivé en Inde

Je suis arrivé à Delhi après plus de 24 heures de transit. Je n'ai pas encore eu la possibilité de prendre des photos, alors ce billet ne sera pas illustré.

Mes trois vols ont été retardés, mais heureusement, je suis arrivé en Inde en avance sur l'horaire initial.

L'avion a quitté Montréal vers New York avec 45 minutes de retard, le froid sibérien faisant des siennes. Il y avait d'ailleurs un problème non identifié avec l'appareil avant le décollage.

À New York, re-sécurité, marche de 45 kilomètres entre deux terminaux de l'aéroport JFK, besoin d'imprimer des cartes d'embarquement qu'on ne pouvait me donner à Montréal, alouette... J'ai couru, mais mon vol... était retardé. On voulait permettre à ceux qui subissaient les effets de la tempête de vendredi de monter à bord.

Départ avec au moins 30-40 minutes de retard pour une arrivée à Dubaï qui forçait tout le monde à se dépêcher. En arrivant à ma porte d'embarquement, je suis tout de suite monté dans l'avion.

Ceci dit, le vol principal, d'une durée d'environ douze heures, s'est déroulé sans embûches sur les ailes d'Emirates. Ses colosses d'A380 sont hyperconfortables. Bouffe excellente. Écrans individuels plus gros qu'un iPad. Petits collants à apposer sur nos sièges pour qu'on nous réveille à l'heure des repas... Y'as des compagnies qui rafraîchissent leur flotte qui ne poussent même pas jusque-là.

Le transit couvert, jasons Delhi. La métropole indienne était couverte de brouillard, ou de smog, encore aujourd'hui. Dès mon arrivée à l'hôtel, on m'a installé dans une chambre double... alors que j'avais réservé dans un dortoir à huit lits. Pour des frais supplémentaires évidemment.

Je bronche, on me fait un rabais et me promet de faire la navette gratuitement vers le centre de la ville. Va! Mais la navette, elle m'a déposé dans une agence de voyage qui donne sûrement une commission aux gens de l'hôtel. On voulait m'organiser mon séjour en Inde. On passe pour là!

Et il m'a fallu ensuite négocier avec un chauffeur de rickshaw pour pouvoir rentrer. Il demandait le double du prix raisonnable. Il m'a fallu l'aide de deux enfants, qui trouvaient mon prix justifié, pour finalement avoir gain de cause. C'est tellement pur un enfant...

Demain lundi, toutes les attractions majeures sont fermées. J'en profiterai donc pour planifier les deux prochaines semaines.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire